• Jessy Vignolle

Chanter avec le ventre?




On en entend parler partout. On entend même qu’on ne chante pour de vrai que si on chante « avec le ventre » mais… Est-ce qu’on ne pourrait pas prendre le temps d’expliquer un peu de quoi on parle?


Dans un premier temps, il faut comprendre que chanter est le résultat de plusieurs actions de notre corps. Réduire le chant à l’action d’ouvrir la bouche et « hop », ce serait comme croire que la lumière du salon n'est en lien qu'avec l'interrupteur sans imaginer qu’il y a un réseau électrique derrière tout cela.


Alors chanter c’est quoi ?


Nous sommes un instrument à vent alors il va falloir découvrir que l’on a une soufflerie et comprendre comment elle s’articule. Comment l’air que l’on projette voyage jusqu’aux cordes vocales qui vibrent et permettent au son de naître et de se propager dans les résonateurs.


Mais le ventre alors ? Le ventre est justement la « zone de la soufflerie ». On y trouve les muscles et les organes qui travaillent en osmose pour permettre aux poumons d’inspirer et d’expirer comme on le souhaite (car là est toute la problématique).


En quoi ça change pour chanter?


Respirer est une chose que l’on maîtrise tous, inspirer, expirer, c’est instinctif. Le faire en pleine conscience comme durant les séances de méditation c’est déjà plus complexe mais se réapproprier les sensations de la respiration durant un morceau de musique que vous interprétez, c’est carrément sportif !

Reprenons les fondamentaux, la biologie !


Les poumons sont les organes dédiés à la respiration (jusque là, pas de grande surprise). Néanmoins ce sont des organes et non des muscles. Ils ont besoin du diaphragme pour s’actionner (se remplir ou se vider) et c’est lui le muscle du chanteur par excellence !


En forme de coupelle sous les poumons, il créé une pression qui permet à l’air de s’engouffrer depuis l’extérieur. À l’inverse, il est capable de compresser les poumons pour expulser notre air.

Chanter implique d’expulser de l’air « en continue », ce qui implique que le diaphragme travaille d’une façon très différente, avec souplesse et élasticité. Ce n’est pas on/off mais bien Oooooooon/oooooff (on apprécie l’écriture imagée).

Le diaphragme est-ce qu'on le sent?


La théorie c’est pas mal, la pratique c’est mieux. Chaque personne a ses propres sensations mais on peut tous « le toucher ». En plaçant les doigts sous la cage thoracique, au centre, sous le sternum, il y a « un trou ». Ce n’est d’ailleurs pas forcement agréable. En expirant de façon sèche et puissante « pchhh pchhh pchhh », on sent un muscle qui expulse nos doigts, c’est lui : notre diaphragme !



Il est donc situé au dessus de l’estomac et s’allonge sur les côtés jusqu’en dessous des côtes flottantes. Lorsque on inspire, le diaphragme fait « ventouse » pour les poumons et s’étire vers le bas. On peut alors avoir la sensation d’un ventre qui se gonfle. Inversement, lorsque l’on chante et expire, le diaphragme remonte, aidé par les muscles de l’abdomen. On peut alors ressentir le gainage du nombril à la ceinture lombaire.


Conclusion


Chanter avec le ventre signifie que l'on chante en impliquant son diaphragme dans son geste vocal. On respire en conscience et on maîtrise le débit d'air qui permettra au son de se propager. C'est un travail de toute une vie pour le chanteur que de préciser la juste pression d'air en fonction de ce qu'il chante. Soyez patients et persévérants mais ne négligez pas de travailler votre souffle. Vous obtiendrez ainsi une voix plus soutenue et homogène!



Le point lexique

Cordes vocales: Les cordes vocales, plus justement appelées les plis vocaux, sont un des organes musculaires de la phonation constitué de replis fermes et souples à la fois des membranes muqueuses du larynx dont la vibration produit les sons vocaux — cri, langage, chant.


Résonateurs: Cavités que le son laryngé traverse avant d’arriver à l’air libre : pharynx, cavité buccale et pour certains sons, naso-pharynx et fosses nasales" (Cornut, 2014), ainsi que le larynx sus-glottique.


Diaphragme: Organe qui sépare la cavité thoracique des cavités de l'abdomen. Son rôle physiologique est fondamental dans la ventilation pulmonaire.

 



J’espère que cet article aura éclairci quelques mystères autour de la respiration du chanteur !

Au plaisir de vous lire et de partager autour du chant !

🎙 Plus d'informations sur mes cours? Par ici!

👉 Rejoignez-moi et suivez mes actualités sur facebook et instagram

#jessychrist #jessyartistelyrique

📸 Diane Caron ©



91 vues0 commentaire